Trois difficultés à surmonter pour bien commencer dans la Voix Off

Et oui, comme Gina dans la série Brooklyn Nine Nine, je vous donne quelques petits tuyaux !

 

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de trois difficultés courantes quand on enregistre de la Voix Off.

 

Et comme « I'm Royalty », je vous donne aussi des solutions pour survivre dans ce monde impitoyable...

 

Tout d'abord, soyons simples et clairs :

 

1) Qu’est-ce qu’un son impeccable ?

UN SON IMPECCABLE.

 

2) Etes-vous trop pointilleux ?

NON.

 

3) Le client n’entendra peut-être pas tous les défauts ?

FAUX.

 

Faire attention aux petits détails et tout corriger avant de soumettre une audition peut faire toute la différence ! Améliorez instantanément la qualité de vos auditions en appliquant ces trois conseils !

 

Alors, savez-vous écouter ?

 

Les acteurs de la Voix Off qui travaillent depuis leur Home Studio doivent désormais avoir une bonne maîtrise de leurs outils, qu'il s'agisse de matériel ou de logiciel.

 

Et oui, nous sommes tous devenus des couteaux suisses...

Comme vous avez pu le constater après avoir choisi et testé votre logiciel d'enregistrement (sinon je vous renvoie à mon article ici), les compétences en montage audio sont très importantes !

 

Néanmoins, sans une écoute attentive, il serait impossible de repérer les points à améliorer.

 

Pour faire un bon enregistrement audio, vous devez donc être un bon auditeur.

Voici donc trois points à prendre en compte lors de vos enregistrements, que ce soit pour une audition ou bien avant de soumettre la version audio finale d'un projet pour lequel vous avez été engagé (hé félicitations !!)

Difficulté 1 – LES BRUITS DE PAGES

On pourrait penser qu'à notre époque, les changements de page, c'est dépassé... Et bien laissez-moi vous dire que ce n'est pas le cas !

 

Si vous faites partie de ces personnes qui préfèrent lire à partir d'un vrai script, tangible (et oui, je préfère lire des livres imprimés par exemple...), il pourrait vous arriver de tourner des pages pendant un enregistrement mais d'oublier de revenir en arrière ensuite pour supprimer ces sons gênants...

 

Il se peut aussi que votre crayon ait l'habitude de rouler et de vous distraire, vous empêchant de fournir une performance impeccable. Alors que faire ?

 

 

Solution - Affichez votre script numériquement

 

Envisagez d'utiliser une tablette pour lire ou investissez dans des doubles moniteurs ! Vous éviterez ainsi les bruits de page et autres sons associés au papier.

 

Et qui dit moins de bruits parasites, dit moins de temps passé à nettoyer l'enregistrement. Et croyez-moi, quand il s'agit de sessions e-learning par exemple, vous serez ravi d'avoir gagné la moindre petite minute à la fin de la journée...

 

Un autre avantage du passage au numérique est que vous n'aurez pas nécessairement besoin d'un pupitre ou de crayons qui tomberont au sol pendant l'enregistrement...

Difficulté 2 – ERREURS DANS LA LECTURE

En lisant un script, il nous arrive parfois de lire deux fois la même chose par accident ou de faire une erreur et de devoir recommencer.

 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il m'arrive même de parler toute seule et de faire des commentaires sur l'erreur que je viens de commettre ;).

 

Et ce n'est pas bien grave... sauf si vous oubliez de supprimer ces erreurs et faux départs durant l'édition !

 

Si vous n'êtes pas très pointilleux, ces petites erreurs pourraient donc se retrouver dans l'enregistrement final, et ça, vous ne le voulez pas...

 

 

Solution - Réécoutez votre enregistrement religieusement

 

Si vous faites une erreur ou si vous lisez quelque chose deux fois, petit conseil : tapez dans vos mains pour créer un pic dans votre enregistrement, ce qui vous aidera durant l'édition car vous les repérerez visuellement.

 

En général, je ne vous le cacherai pas, il vous faudra au moins deux fois plus de temps pour l'édition que pour l'enregistrement... Et encore, je parle des plus aguerris !

 

Vous devrez donc écouter l'ensemble du fichier audio avec toute l'attention possible, et dans les meilleures conditions.

 

Un bon casque vous sera donc indispensable pour vous permettre de vous isoler dans cette activité énergivore, et bien sûr vous aider à mieux entendre les erreurs et bruits parasites que vous auriez ratés.

Difficulté 3 – BRUITS DE BOUCHE ET RESPIRATION

Il arrive que votre précieux instrument devienne votre pire ennemi !

 

Qu'il s'agisse d'une toux persistante, d'une accumulation désagréable de mucosités ou d'une voix qui devient douloureusement rauque, de nombreux changements physiologiques affectent à coup sûr les enregistrements audio.

 

Il ne s'agit pas seulement du rendu de votre voix, mais aussi de la manière dont vous pouvez la contrôler, grâce à votre respiration.

 

 

Solution - Prévention et précision

 

Une grande partie de la solution est liée à une meilleure connaissance de votre instrument, à une bonne préparation au script en amont et à votre capacité à contrôler votre respiration.

 

Si vous avez des problèmes avec les plosives, utilisez un filtre anti-pop (indispensable) et souriez pendant que vous parlez pour briser l'air.

 

Vous pourriez régulièrement avoir besoin de vous éclaircir la gorge ou de tousser (n'oubliez pas de boire régulièrement). Il faudra bien sûr éditer tout ça !

 

Parfois, durant l'enregistrement, vous respirerez plus que nécessaire (i.e. vous sonnerez fatigué !). Ne gardez que les respirations qui ont du sens et qui semblent naturelles à l'écoute.

Et attention, si vous retirez trop de respirations, la façon dont vous lisez peut sembler robotique ou forcée !

 

Attention aussi à vos « R » façon ch’tis !

 

S’ils sont trop forts, trop gras, vous aurez aussi besoin d’éditer plusieurs passages de vos enregistrements car les « èkh » sont assez désagréables à l’oreille...

 

Et je n’ai pas besoin de vous dire que nous utilisons beaucoup le « r » en langue française, donc le travail deviendrait titanesque !

 

Pour éviter cela, entraînez-vous autant que possible à parler en raccourcissant la longueur de votre « r », qui doit partir de l’arrière de votre gorge, pour être moins prononcé.

 

 

Et vous, avez-vous des conseils à partager ?

 

 

Write a comment

Comments: 0